Luigi Lucheni, l’anarchiste qui tua Sissi

Il s'agit d'une curiosité qui ne pouvait que retenir mon attention, les mémoires de l'homme qui tua une icône, la princesse la plus emblématique de cette fin de siècle où les idéologies monarchistes et conservatrices se télescopent avec les réalités sociales et politiques, d'où émergent l'utopique envie d'une autre pensée possible ... Lorsque Luigi Lucheni... Lire la Suite →

1793, Niklas Natt Och Dag

Outre le nom de l'auteur, déjà assez exotique par rapport au banal nom et prénom, ce polar suédois ne manque pas d'originalité par comparaison avec d'autres enquêtes venues du froid, argument de vente devenu d'une banalité parfois décevante et conventionnelle : le froid, la rudesse des relations humaines, la violence des crimes, l'enquêteur bancal ...... Lire la Suite →

Entre fauves, Colin Niel

Dans ce roman, il y a deux types de fauves, ceux victimes des commerces des hommes, des circuits de safaris, du goût pour le trophée sauvage, pour le plaisir de la traque, le fauve comme un cadeau d'anniversaire ... et l'autre fauve "celui qui survit tapis au fond de nos tripes", c'est ainsi que l'exergue... Lire la Suite →

Dessiner encore, Coco

Coco est le nom de plume de Corinne Rey, dessinatrice débutante à CharlieHebdo, admiratrice de ces fêlés rigolards et impertinents qui tenaient bon, depuis des années, face aux compromis que la classe politique et quelques intellectuels, leur suggéraient de faire, face aux accusations de mettre de l'huile sur le feu, depuis l'incendie des locaux, depuis... Lire la Suite →

Aucun souvenir assez solide, Alain Damasio

Il est déjà singulier, je trouve ,de faire une note sur un recueil de nouvelles, mais  d'autant plus ici puisqu'il s'agit d'un genre, la science fiction, où je m'aventure peu, que les univers futuristes qui se succèdent ont les mêmes caractéristiques plutôt dystopiques, ce qui fait que je me suis un peu embrouillée dedans et... Lire la Suite →

Nous arrivons, Patrick Moncoeur

Après une traversée trépidante de la ville de Maiduguri, au nord du Nigéria, traversée menée par Jibril, de sa chambre sauna où il tente une douche avare d'eau, puis par les rues où pauvreté et violence font des petits miséreux des proies faciles pour fonctionnaires véreux, le jeune homme s'installe dans le refuge relatif du... Lire la Suite →

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑