Neuf Parfaits Etrangers est un roman de facture assez classique mais qui ne laisse pas indifférent. Les neuf étrangers sont des femmes et des hommes qui ont choisi de s’inscrire à une cure dans un ancien manoir australien; une cure, pour quoi faire ? Certains pour maigrir, d’autres pour retrouver une bonne hygiène de vie ou bien d’autres raisons. Il y a Frances, personnage central, écrivaine à succès de romans à l’eau de rose mais dont le dernier semble voué à l’échec, Jessica et Ben dont la fortune est suspicieuse au regard de Frances (la cure est très chère) et six autres personnages aux personnalités bien différentes. Le lecteur suit ces histoires dès les premières pages. La cure se révèle rapidement être source de surprises troublantes, désarmantes pour les patients. Les affres des participants sont présentés avec parfois de l’humour, parfois du cynisme. La fin du livre pêche par certaines longueurs mais on se laisse quand même emporter par la justesse des portraits, taillés à la serpe.

CLB

12 commentaires sur “NEUF PARFAITS ETRANGERS

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :