Mr Bridge, Evan S.Connell

Mr et Mrs Bridge ne vont pas l’un sans l’autre, et pourtant, il n’y a pas plus étrangers l’un à l’autre que ce couple de petits bourgeois aisés du fin fond du Kansas dans les années 40.

Depuis que j’ai découvert la tremblante solitude de la femme au foyer, mère de trois enfants, conductrice d’une voiture trop grande pour elle (mais on ne refuse un cadeau de Mr Bridge), presque névrotique dans sa volonté d’être conforme et parfaitement lisse, je voulais aller dans la tête de son mari, voir l’autre côté du miroir, voir les errements et les efforts de Mrs Bridge par les yeux de Mr Bridge. Qu’en voit-il de ses essais répétés pour lui plaire, se conformer à ses attentes sociales et familiales ? de sa course aux dîners parfaits ? de sa constante peur de voir les serviettes pour invités mal pliées ? de son anxiété face à Ruth, leur fille aînée qui semble vouloir s’égarer loin de la droite voie du mariage ? Durant leur voyage en Europe, a-t-il vu briller un début de bonheur dans les yeux de sa moitié, dans une sorte de perception timide de ce qui pourrait être une émotion artistique ?

Que nenni. Et le truc génial du diptyque est là, Mr Bridge ne vit pas dans le même espace temps que Mrs Bridge, il ne la voit simplement pas. Ainsi, les micro événements qui la secouent sans arrêt, ne sont pas racontés, on n’a pas sa version, mais une autre, indépendante. C’est la même maison, la même famille, les mêmes enfants, la même bonne, le même décor social, mais son regard ne voit pas la même histoire. Et sa femme est une inconnue transparente.

Bon, bien sûr, dès fois il se demande pourquoi elle se met à pleurer, ce qu’il lui prend de diverger de l’opinion convenue, elle émet de temps en temps des phrases sans sans commun pour lui. Il écarte toutes ces incongruités d’une pichenette pour se consacrer à ce qui lui est essentiel, à savoir le calcul des bénéfices de son porte feuille d’actions et d’obligations, son matelas pour l’avenir de sa femme et de ses enfants. En un sens, il ne pense qu’à eux …

Il compte et recompte, note chaque progrès, infime, bien sût Mr Bridge est très prudent dans ses investissements. Mr Bridge économise tout, surtout ses sentiments. Mais il ne le sait pas, il est persuadé que sa parole est la loi de la mesure et de la raison. Il parle à sa famille comme un automate de la pensée rationnelle, par sentences et maximes. Mr Bridge est un salaud qui a bonne conscience. Mr Bridge est effarant d’aveuglement sur lui même. Dans la vie, il est avocat, en réalité, c’est un juge de la pire espèce, celle des hypocrites moraux imbus d’eux mêmes.

Mr Bridge ne commet aucune mauvaise action, ne connait pas la déviance. Profondément raciste, antisémite, voire légèrement pro nazi, il n’exprime de son mépris des classes inférieures qu’une version moralement acceptable. Les petites excentricités de ses amis ne trouvent pas grâce à ses yeux. Lorsque l’un d’entre eux se laisse aller à porter des chaussettes jaunes, quand même, un frémissement lui prend : et si il se laissait aller à un achat, non pas compulsif, faut pas pousser, mais à s’offrir quelque chose qui lui ferait plaisir, ressentir de la joie … Mais il n’y arrivera pas.

Mr Bridge anticipe son décès, sauf qu’il déjà mort, et quand il frôle la vie, au sortir d’un scandaleux french cancan à Paris, elle lui fait tellement peur, qu’il ne peut s’attarder à cette idée qu’il aurait peut-être manqué quelque chose ….

Un diptyque passionnant, une plongée dans les archétypiques d’une masculinité qui fait froid dans le dos.

 

19 commentaires sur “Mr Bridge, Evan S.Connell

Ajouter un commentaire

    1. Je dirais forcément mrs, parce qu’elle est attachante dans son genre, ce qui te permets de mieux détester mr après. Vraiment, je suis contente que ce diptyque te tente … Mon homme a lu les deux à suivre (pas moi, quelques mois d’intervalle) et visiblement, il s’est régalé !

      J'aime

    1. Et figure toi que j’étais persuadée d’avoir noté mrs Bridge chez toi ! Donc, je ne sais plus d’où me vient l’idée de lire ce roman, mais l’idée fut bonne. L’un ne fonctionne pas sans l’autre en fait. Et si j’ai particulièrement aimé mrs, c’est aussi parce que tu sais qu’il y a mr. Mais je ne m’attendais quand même pas à ce mr. là !

      J'aime

    1. J’avoue que j’espérais te tenter … Je pense que tu pourrais aimer cette mise à distance du romanesque. C’est un peu comme un puzzle avec les morceaux qui ne rentrent pas les uns dans les autres …

      J'aime

  1. je vois que comme moi tu prends tes idées dans la blogosphère et qu’après tu ne sais plus où tu les a trouvées. L’important n’est pas là mais dans le fait de donner envie et là franchement ça marche, j’ai envie de lire ce diptyque

    J'aime

    1. Oh que oui je prends mes idées dans la blogo !!! Au départ, j’avais un carnet où je notais les titres et les blogs qui les présentaient ! Je ne sais pas pourquoi j’ai arrêté, c’est bien pratique pour mettre des liens; Et tant mieux si tu as envie de lire ce diptyque, vraiment, c’est assez amusant comme exercice, même si les deux personnages révèlent une facette de vie triste à pleurer …

      J'aime

    1. Ptit Lapin ? Je ne connais pas ce blog, je vais aller y voir . En tout cas, très bien pour des vacances et à lire à suivre, c’est ce qu’à fait mon homme cet été, visiblement, il a apprécié, je l’entendais se marrer tout seul, et après il me disait, quand même, tu te rends compte … quand elle … et bien lui … Je je laisse découvrir ce décalage des visions, fort édifiant sur la communication inter couple !

      J'aime

    1. Je pensais qu’il était plus connu que cela … Ben tant mieux si Mrs est enfin un peu plus entendue, cela ne lui fera pas de mal … Quant à Mr, ma foi, il mérite son triste sort … (qui n’est pas tout à fait le même dans les deux livres). Enfin, tu verras !

      J'aime

    1. PFFFF … L’éternel esprit de contradiction masculin … Mr est un bien triste sire, tu sais ! Je ne connais pas d’autres titres de cette collection, mais s’ils sont tous de cette qualité, je vais aller y farfouiller un peu plus.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :